Road-trip au Mexique : Eté 2018 – Partie 2 | Chiapas 2/2

Hello tout le monde,

On se retrouve pour la suite de mon récit sur le Chiapas, cet état fabuleux qui nous avons tant aimé et qui nous a tant impressionné et surpris chaque jours.

Comitan :

Après cette journée riche en beauté naturelle, nous arrivions à Comitan pour une nuit. Cette ville est un bon endroit pour une nuit dans votre périple. C’est surement la ville que j’ai le moins aimé au Mexique. Dans toutes les villes au Mexique je me suis sentie en sécurité alors qu’à Comitan je me suis sentie en insécurité. Des regards, des bavardages ou des gestes à votre encontre lorsque vous passez proches d’hommes parce que vous êtes en short ou même en pantalon juste parce que vous n’êtes pas mexicains ça ne rassure pas… Cependant, pour une nuit et se balader une heure dans cette ville il est pratique d’y passer.

Yaxchilan :

Nous sommes partis de Comitan tôt car nous avions de la route avant d’arriver à Yaxchilan. Après 2h de route nous arrivions sur le site, nous payons l’entrée sur le site (65 pesos/personne) et nous approchons des caisses pour acheter les billets pour la lancha. En effet, pour arriver aux ruines de Yaxchilán, il faut prendre une navette bateau. Les prix sont exorbitants, négociés et vous aurez le vrai prix. Dans le Chiapas, il faut tout négocier, absolument tout, sinon vous payez facilement le double. C’est pour cela que parler espagnol est important, au moins les bases, alors c’est le moment de réviser votre vocabulaire ou entourez vous d’un guide pour visiter cet état si l’espagnol n’est pas votre fort 😉 Dans notre cas, nous étions 4, nous avons payé une lancha à 900 pesos au lieu de 1400.

Nous voilà partis pour le site archéologique, il y a 40 minutes de bateau pour y arriver, 2 heures de visite, et 40 minutes pour rentrer. Les 40 minutes de bateau passent vite car c’est apaisant et on y observe des oiseaux mais aussi des crocodiles. Le fait de se dire que nous naviguons entre le Mexique et le Guatemala rajoute de la magie au trajet. Nous arrivons enfin, c’est somptueux ! Nous arrivons sur place, la flore est partout. La cité perdue par excellence ! Nous visitons l’intérieur de certaines ruines peuplées de chauves-souris. Nous sommes émerveillées par la forêt qui est très dense et dont les arbres sont immenses. Nous avons eu la chance d’y observer des singes hurleurs (ils sont appelés comme ça car ils font un bruit bien spécifique). Les ruines sont incroyablement bien conservées mais prises par la nature. Il n’y a pas beaucoup de monde, ce qui nous permet de profiter de l’endroit, que nous avons quasiment pour nous seuls. Yaxchilan est l’un de mes sites préférés du Mexique, vraiment c’est un réel coup de coeur. La nature a gardé ces droits dans ce milieu extraordinaire.

Las Guacamayas : 

En fin d’après-midi, nous arrivions après des heures de routes escarpées et des contrôles militaires dans ce coin de paradis. Las Guacamayas est un centre éco-touristique où vous vivez dans des cabanes immenses au toit en palme au milieu des animaux. (Je ne vais pas vous en dire plus car je vais vous faire un article sur mes bonnes adresses au Mexique prochainement). C’est un endroit splendide qui respire la nature, la paix et où on pourrait rester des jours (nous avons d’ailleurs prolongés notre passage ici nous devions rester seulement une nuit et nous sommes restés finalement 2). Ici, vous pourrez prendre un petit bateau pour 150 pesos /personne pour découvrir la faune et la flore du centre eco-touristique qui est protégée. Au programme, crocodile, oiseaux tels que cormorans, toucans, aras rouges et singes araignées ou hurleurs. Nous avons fait l’excursion en bateau très tôt le matin (départ 7h30) en espérant voir le plus d’animaux possible. Seulement manque de chance, nous nous sommes pris d’énormes averses sur le bateau. Notre conducteur était très sympa, notre bateau prenait l’eau, nous continuions puis nous avons bien compris que les animaux ne sortiraient pas, nous sommes donc rentrés. C’était l’aventure, nous avons tellement rigolé et avons vu tout de même quelques singes, oiseaux, et un crocodile et grenouilles.

Restant un jour de plus pour nous reposer nous en avons profité pour nous balader autour du centre et nous sommes tombés sur des petites biches et faons. Le lendemain nous repartions tôt pour aller chez les Lacandons, l’une des tribus les plus reculées.

b68fcb7a-3583-4ef7-a7c9-0ba74f8990ce
Dans notre petit paradis

Bonampak :

Après une énorme averse sur la route, des arbres en travers de notre chemin nous sommes arrivés le soir chez les Lacandons. Nous dormions encore dans des cabanes en toit de palme mais un peu plus moderne. Le lendemain, nous partions pour le site de Bonampak. Pour s’y rendre, notre guide-chauffeur nous emmenait jusqu’à l’entrée où nous devions prendre une voiture des Lacandons (50 pesos A/R par personne) pour arriver au pied de Bonampak. Au début nous pensions que cette voiture imposée (vous ne pourrez passer par vos propres moyens c’est une obligation de prendre cette voiture) était un peu « abusée » mais finalement quand vous verrez le chemin pour arriver au site, on comprend quelle est de rigueur. Une fois sur le site de Bonampak, c’est magnifique. Vous pourrez y voir de nombreuses peintures. Je vous conseille d’y aller tôt encore une fois pour éviter les touristes.

70a71b5c-2a0b-47c5-8ec0-a10a8524667c

Palenque :

Suite à Bonampak, nous partions pour Palenque pour l’après-midi. Les ruines de Palenque, fait partie sans l’ombre d’un doute des lieux incontournables à visiter au Chiapas. Ces vestiges Maya sont dotés d’un charme fou.

A l’entrée ne prenez pas peur, vous vous faites solliciter de tous les côtés, pour acheter des souvenirs, à boire, à manger de tout ! Mais une fois cette effervescence passée vous entrez sur le site (Entrée au parc national : 31 pesos/pers & Entrée aux ruines : 65 pesos (gratuit pour les étudiants))

L’endroit est immense et splendide. Nous nous baladons de ruines en ruines, chacune a son charme, son utilité également: des tombeaux, des bains de vapeurs, des terrains de “juego de pelota”. C’est impressionnant ce que les mayas construisaient avec les moyens de l’époque. Vous pourrez monter sur certains temples pour les voir de plus prêt et comprendre mieux la vie des Mayas dans ces lieux.

Attention, il y a de nombreux marchands, si vous souhaitez vous achetez des souvenirs, comme des calendriers Mayas, Aztèques ou autres. Faites le un peu plus tard dans le parcours des ruines, ne vous précipitez pas sur le premier souvenir que vous trouvez. Ceux qui sont positionnés en début de parcours pratiquent des prix beaucoup plus haut que la moyenne. Cela peut baisser d’un tiers si vous continuez votre chemin, voire à plus de la moitié.

Sur ces nombreuses photos et mots, je vous laisse sur la partie 2 de nos aventures dans le Chiapas. J’espère que cela vous a plu et pourra vous aider si vous avez pour projet d’aller au Mexique. N’hésitez pas si vous avez des questions sur cet état splendide ou même des remarques si vous y êtes déjà allés à me le dire en commentaires, je me ferais un plaisir de vous répondre et qu’on discute ensemble. On se retrouve prochainement pour la suite de notre périple au Mexique.

XX

Flora.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s